L’hypocras est une boisson à base de vin, de miel, parfois de sucre et d’épices.

Souvent attribué à tort au médecin grec de l’antiquité Hippocrate, le terme hypocras apparaît au XIVe  siècle.

On trouve la trace de vins « aux épices et au miel » dans la Rome antique et chez les Celtes (à partir de 8 avant J.-C.).

Il existe de nombreuses manières de faire de l’Hypocras.

La recette est la suivante : on ajoute au vin blanc ou rouge du miel ou du sucre, puis on laisse infuser et macérer des épices et des plantes aromatiques.

Le temps de macération et les épices sont propres à chaque recette.

Le gingembre et la cannelle sont indispensables. Le choix des autres épices et leurs proportions sont variables.

grimoire recettesCela tient du fait qu’on trouve très peu de recettes de l’époque, que le nom des épices et les mesures moyenâgeuses n’étaient pas des plus standardisées et multiples avec parfois des variations selon les régions...

Les poids se mesuraient en grain, obole, gros, once, quarteron, marc, livre, quintal, miller…

Les volumes en choppine, litron, pinte, velte,queue, feuillet, muid …

Les unités de mesure faisaient référence à des parties du corps humain ou d’un élément. Ce qui au niveau de la standardisation laisse à désirer.

Ainsi la ligne correspond à 1/4 du diamètre d’un grain d’orge … environ 2,2 mm !

La paume correspond à la largeur de la paume de la main … petite main … grande main ? La palme à l’écart entre l’inde et l’auriculaire ! Et ainsi du suite….

Une recette d’Hypocras c’est un plongeon dans l’Histoire et dans les mathématiques, les approximations etc.

Outre la cannelle et le gingembre on peut trouver : macis, muscade, cardamome, clous de girofle, grain de paradis, poivre, eau de rose, ...

Epices entrant dans la composition de l'hypocras

Quelques épices entrant dans la recette de l'hypocras : muscade, cannelle, gingembre, cardamome .

A partir du XIIe siècle et tout au long du moyen-age, l’Hypocras est une boisson prisée. On le consommait au court du repas aussi bien en apéritif, avec les plats ou les desserts. Les épices n’étaient pas là que pour le goût … Elle servaient surtout à masquer du vin.

En effet, les vins, conservés en tonneaux fermés par un bouchon ce qui le mettait forcément en contact rapidement avec l’air au fur et à mesure qu’on tirait du vin. L’oxydation arrivait vite et rendait le vin oxydé, aigre …

Y ajouter du miel et des épices permettait de masquer le « mauvais » goût et de conférer au vin une conservation beaucoup plus longue. Cela augmentait par la même sa valeur marchande. Ce « recyclage » était courant au moyen-age : de nombreux traités de cuisine proposaient ainsi des techniques pour donner une « deuxième vie » aux aliments et boissons !

Aujourd’hui quelques fabricants artisanaux ont remis l’Hypocras au goût du jour en adaptant des recettes de l’époque avec plus ou moins de succès. Le vin support, vous l’aurez compris n’est pas de la plus grande importance : on se contente souvent d’un vin de pays tout à fait correct. Inutile de chercher un « grand » vin, ce sont surtout le mélange d’épices, leurs proportions et les temps de macération qui déterminera le goût final d’un bon Hypocras.